[RESULTATS] : IM Mallorca, IM Hawaii & XTerra Maui

IM HAWAII | IRONMAN WORLD CHAMPIONSHIP

Excepté Julien Drouault qui n’a pas pu prendre le départ de la course suite à un accident de vélo (fracture des 2 coudes), les BPC engagés sont tous finishers de leur 1er IM Kona. Ce n’est pas un scoop, Kona est une course à part. Les performances réalisées sur le segment vélo sont en-deçà des prévisions, notamment sur la 2ème partie du parcours. A l’avenir, il sera nécessaire de trouver les stratégies afin de limiter cette cascade de dérives probablement liées aux conditions environnementales.

> Stéphane Lhomme : 9h57’16. 58ème M40-44 & 424ème scratch. NAT : 56’10 | VELO : 5h21’14 | CAP : 3h30’22. 1er Sub 10 pour sa 1ère participation à Kona. Stef a débuté sa course part un très bon segment natation. Sa performance en vélo est en-deçà du niveau attendu : 233W jusqu’à Hawi puis 173 W sur le retour (203 W de moyenne). Il a connu une lente descente vers les enfers après la 3ème heure de vélo. Malgré tout, il conclut sa journée de fort belle manière avec un marathon en 3h30′ (5’00 /km).

news_blog_01112016-14
> Eric Tomaszewki : 10h16’38. 68ème M45-49 & 624ème scratch. NAT : 1h04’06 | VELO : 5h09’15 | CAP : 3h54’45. Eric peut être fier de la performance qu’il a réalisé. Il a bien géré la partie vélo avec 225 W jusqu’à Hawi puis 208 W sur le retour (215 W de moyenne). Sa course s’est compliquée lors du marathon avec un important passage à vide au km 25. « A un moment j’ai dû avoir un coup de chaud malgré les ravitos. Je ne transpirais plus. Je me suis retrouvé les mains sèches et les bras secs. Ca m’a fait flipper !!! » ;

news_blog_01112016-16
> Mélanie Cauvin : 11h52’28. 64ème W35-39 & 345ème féminine scratch. NAT : 1h05’15 | VELO : 6h04’24 | CAP : 4h29’03. La journée fut très compliquée pour Mél. Sur le vélo, elle développe 153 W jusqu’à Hawi puis 129 W les 90 derniers kilomètres (132 W de moyenne). Lors du marathon, elle a été victime d’une grosse déshydratation à l’origine de violentes nausées ;

news_blog_01112016-15
> Corinne Hatin : 11h41’19. 26ème W45-49 & 305ème féminine scratch. NAT : 1h11’14 | VELO: 6h15’44 | CAP : 4h06’46.

 

XTERRA MAUI | XTERRA WORLD CHAMPIONSHIP

> David Prunier s’est battu comme un tigre sur une épreuve rendue difficile par la houle en natation et l’humidité sur le parcours VTT.  Il franchit la ligne en 4h00’06. 14ème M35-39 & 157ème scratch. NAT : 31’52 | VELO : 2h29’08 | CAP : 59’06. 714 classés overall & 54 classés M35-39.

news_blog_01112016-13

CR de David : « La veille de partir un point dans le dos apparaît après un banal éternuement ça me fait mal mais je me dis ça va passer… comme d’habitude. Arrive le jour de la course je me sent bien mais il y a des vagues de dingue. C’est parti pour la nat on ne voit même pas la bouée, et chaque coup de bras me rappelle la douleur. 1ère sortie à l’Australienne ça se passe plutôt bien je retourne dans l’eau sans trop de problème. Par contre la 2ème plus dur. Impossible de choper la bonne vague pour l’extraire sur la plage. je sors de l’eau avec un temps catastrophique, pratiquement 10 mn de plus que dans des conditions normales ! Mais bon je me dis que tout le monde doit être dans le même cas. Je pars en vélo les sensations sont bonnes mais le terrain est un vrai bourbier, ça glisse beaucoup et surtout le mélange feuilles de bambou et boue colle aux roues, obligé de s’arrêter plusieurs fois car la roue ne tourne plus, finalement sur les parties sèches je roule bien et la bam ! La gamelle ! Surpris dans un virage encore humide. Rien de grave je repars et dans la foulée re-gamelle toujours sans trop de gravité alors je me dis maintenant plus de risque. Une vingtaine de minute passent je reprends confiance et je rattrape du monde je roule à vive allure et la dans un virage anodin, en descente cette fois, grosse chute, je glisse sur le dos plusieurs mètres, ça me fait un mal de chien, j’ai du mal à me relever, j’hurle de douleurs, j’ai des égratignures de partout et j’ai mal au dos. Après quelques minute la question… qu’est-ce que je fais ? J’arrête ? Je ne peut même plus marcher ! Je me dis mince je ne suis pas venu là pour abandonner, il y a tellement de monde qui rêverait d’être à ma place, et j’ai tellement eu d’encouragements que je ne peux pas tout arrêter! J’essaie de remonter sur le vélo mais le cœur n’y est plus, maintenant il ne faut plus performer mais seulement arriver. Immense déception, je roule à 2 à l’heure j’ai peur de retomber. Finalement le reste du parcours est assez sec donc j’arrive au parc à vélos sans retomber ouf ! Et là il faut remettre les baskets, je n’arrive même pas à me plier pour chausser, je commence à courir doucement malgré la douleur dans le dos et la hanche, il fait une chaleur à crever et pas un coin d’ombre dans cette montée terrible. La douleur passe et j’arrive sur la plage, j’y suis! Encore quelque mètres à courir dans le sable, c’est dur car il y a eu du passage avant moi et je remonte direction l’hôtel, je passe l’arrivée tête basse avec un sentiment de gâchis, ultra dégoûté, mais bon c’était pas le jour dommage que ça arrive ce jour là. »

 

IRONMAN MALLORCA

> Léonore Fichet : 11h47’20. 8ème W25-29 & 80ème féminine scratch. NAT : 1h11’15 | VELO : 6h17’29 | CAP : 4h05’32. Pour sa 1ère participation à un IM, Léo réalise une belle performance. Ses chronos sont conformes aux prévisions. Elle perd beaucoup de temps sur le segment vélo en raison de la descente du col de Femenia abordée sous la pluie ;

news_blog_01112016-3

> Valentin Pajot : 9h58’45. 44ème M35-39 & 207ème scratch. NAT : 58’25 | VELO : 5h22’43 | CAP : 3h28’03. Val concrétise son 1er Sub 10. Dommage que son capteur de puissance l’ait fortement induit en erreur dans la gestion de son effort sur la partie vélo (forte sous estimation de 30W environ) ;

news_blog_01112016-2

> Olivier Bertuzzi : 10h13’30. 52ème M40-44 & 270ème scratch. NAT : 58’03 | VELO : 5h19’35 | CAP : 3h44’28. Bonne journée pour Oliv. Sur le marathon, il franchit le km 25 à une allure moyenne de 4’50 /km, puis oscille entre 5’10 et 5’20 /km entre les km 25 et 35. La fin sera plus compliquée puisqu’il devra réduire fortement son allure en raison de violents maux de ventre ;

news_blog_01112016-1

> Benjamin Pernet : 8h53’56. 1er M35-39 & 13ème scratch. NAT : 48’17 | VELO : 4h52’18 | CAP : 3h07’05. 3ème IM de la saison après Lanzarote et Klagenfurt et sans aucun doute le plus abouti. Le coach valide son Kona slot 2017.

news_blog_01112016-20

 

IRONMAN MARYLAND (USA)

> Cyril Milinkovitch : 8h12’17. 17ème M35-39 & 56ème scratch. VELO : 4h21’39 | CAP : 3h43’26. L’épreuve s’est vue amputée de sa partie natation et de 15kms vélo en raison des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région. A patauger dans l’eau froide, Cyril a été perclus de crampes aux mollets. Malgré tout, il s’en sort avec un bon classement final.

 

IRONMAN 70.3 LANZAROTE

> Bastien Pla : 5h11’11. 10ème M25-29 & 58ème scratch. NAT : 31’19 | VELO : 2h53’29 | CAP : 1h40’20. L’idée lui trottait dans la tête avant même d’avoir franchi la ligne d’arrivée de l’IM Vichy (bouclé en 9h20′) : clôturer sa saison sur l’île de Lanzarote en participant à l’IM 70.3. Seulement 4 semaines séparaient les 2 épreuves.

CR de Bastien : « Ma natation a été correcte, même si j’ai toujours des difficultés à me faire mal sur cette distance (trop de gestion). J’ai géré le vélo sans grande jambe. Apparemment, cette édition a été plus ventée que d’habitude. Malgré tout, je reprends pas mal de monde. Je pars bien en course à pied avant qu’une crampe m’arrête net. Une fois passée, je repars mais n’arrive plus à tenir l’allure cible. Sur le retour en montée face au vent, je traverse un gros passage à vide. Je n’avance plus. Je suis scotché. En m’alimentant, ça revient et j’arrive de nouveau à maintenir 13,5km/h. Puis sur la fin du tour, des maux de ventre apparaissent. Je serre les dents (et autre ;)) car pas de WC jusqu’au demi tour. Je suis obligé de marcher un peu, je passe 5-7′ aux toilettes. J’essaye de repartir à fond pour les derniers 2km je repars trop vite et point de côté. Obligé de marcher à nouveau et je donne tout pour finir ensuite. La course à pied a vraiment été dure avec beaucoup de fluctuations d’allures. Au final malgré le semi raté, je ne perds aucune place. »

 

TRI SPRINT BORDIGHERA | ITALIE

> Christophe Iacovou se classe 7ème en 1h05’37. +5,7% du vainqueur Andrea Secchiero, membre de l’équipe d’Italie. NAT : 12’52 | VELO : 34’54 | CAP : 16’13. Une performance solide pour une reprise de la compétition après plusieurs semaines d’abstinence.

 

BARCELONA TRIATHLON

> Jean-Philippe Delavaud a vécu une belle expérience sur ce triathlon distance M. Il se classe 32ème M50-54 & 683ème scratch avec un chrono final de 2h33’20. NAT + T1 : 31’00 | VELO + T2 : 1h08’40 | CAP : 47’17 (4’43 /km). 1354 classés.

news_blog_01112016-12

High5-SN-RED+BLACK-OL
Logo_Rudy Project
Logo_Alltricks

Leave a Comment